Orlando Ferreira: Un Homme De 41 Ans En Bonne Santé Décède 9 Jours Après Son Deuxième Vaccin Pfizer Contre La COVID-19, Sa Sœur S’exprime

Read the English version here

The COVID World posté le 13 octobre 2021 

RHODE ISLAND, ETATS-UNIS – Un homme de 41 ans, en bonne santé, décède 9 jours après avoir reçu sa seconde injection du vaccin Pfizer contre la COVID-19. Orlando Ferreira a reçu sa première injection le 6 mai, et sa seconde 20 jours plus tard, le 26 mai. Il a souffert d’insuffisance rénale, de caillots sanguins et d’une crise cardiaque, peu de temps après. Il décède le 4 juin. Son certificat de décès indique «défaillance multi-viscérale», car les médecins ont rejeté la causalité du vaccin. 

Son travail lui demandait de se faire vacciner, car s’il revenait, il devrait être mis en quarantaine pendant 14 jours et ils ne pouvaient pas garantir sa position», a déclaré sa sœur Elisa. «C’était un jeune homme très responsable. Il était responsable de son travail, il était responsable de ses enfants, il était responsable de sa famille. Il a donc pris cette décision (de se faire vacciner) sur la base de ce que le gouvernement disait. Que c’était sûr. Qu’il allait faire partie de la solution. Pour qu’on puisse avancer, non?’’ 

Une petite partie de l’interview complète d’Elisa avec ‘Toto Tonight’: 

‘’Le nom de mon frère était… Orlando Ferreira. 41 ans. J’ai vu que mon frère faisait une crise cardiaque, et qu’il était dans le coma. J’ai immédiatement dit aux médecins que mon frère avait reçu le vaccin, quelques jours avant, mais je n’ai même pas eu le temps de finir ma phrase, qu’ils m’ont tout de suite coupée. […] Défaillance multi-viscérale, son propre système immunitaire était en train de l’attaquer ; son propre corps s’attaquait lui-même à cause du vaccin, ce soit disant vaccin. Le vaccin circulait déjà dans son système, ce qui a causé ce dernier à s’attaquer lui même. L’infirmière est revenue en courant, nous disant qu’il était en train de faire une autre crise cardiaque. Ils sont venus nous voir et nous ont montré le caillot sanguin qu’ils avaient retiré de sa gorge, gros comme ça (1 min) […] Au total, il a souffert de 5 crises cardiaques, et je savais qu’il était parti quand j’ai commencé à voir le sang sortir de sa bouche, de ses yeux, de son nez… à 18h25, il a été déclaré décédé. Quoi qu’ils aient essayé de faire pour le sauver… nous ne pouvions pas le sauver parce que ce poison, était dans son corps, ce poison ne permettrait pas, quoi que nous fassions pour lui, d’aller mieux. Nous n’avons pas pu le sauver, mais nous pouvons sauver d’autres vies. Mais réalisez, d’accord? que cette ‘’chance infime’’, qu’ils disent, n’est pas aussi infime qu’ils le prétendent ; et que ce n’est pas si rare. Ils nourrissent ce mensonge, et les gens y croient, les gens meurent, et on n’en parle pas. Nous devons encourager les gens et les inciter à parler, à dire leur vérité. La vérité ne peut pas être cachée, peu importe combien de ténèbres essayent de le faire. Cette lumière, vous ne pouvez pas la tamiser, cette unique lumière. Et c’est pourquoi je continue et continuerais de répéter l’histoire de mon frère, afin d’aider autant de personnes que je le peux. Ceci est l’histoire de mon frère.‘’

S’il vous plaît soutenir notre travail en cours.

Subscribe
Notify of
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments
0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x